Accueil Présentation Domaines d'intervention honoraires contact

 

L'opacité provient de l'absence de barème llégal, le caractère « libéral » de l'activité d’avocat s'y opposant, et du constat fréquent d’une certaine « réticence » des avocats à communiquer sur leurs honoraires.

Cette absence de transparence est source d’interrogation voire d’inquiétude pour le client ayant besoin de recourir à un avocat, ce qui est bien légitime.

Faute de disposer d’éléments concrets de facturation, le client craint ainsi souvent des honoraires élevés.

Pour l’une des premières fois, une étude statistique nationale complète a été réalisée auprès de cabinets de nature, de taille, de spécialisation et de localisation différente ; elle a réalisée dans le cadre d’une étude commanditée par le Conseil National des Barreaux dont les données ont été recueillies au second semestre de l’année 2011.

Une synthèse en a été faite et publiée en Avril 2014, dans la revue DALLOZ AVOCATS dans un article intitulé « Les Avocats sont-ils trop chers ? », écrit par M. Christian BESSY, Economiste, Directeur de recherche au CNRS.

Il en résulte que, toutes catégories confondues, le tarif horaire minimal serait de 163 € (H.T.) alors que le tarif horaire maximal serait de 247 € (H.T.)

Les honoraires sont souvent
une question taboue



les tarifs proposés par le cabinet sont donc particulièrement modérés et adaptés à sa clientèle de particuliers et de professionnels.

Ils sont également :

- affichés dans la salle d’attente du cabinet

- intégralement précisés dès la première consultation (90 € T.T.C.) et avant toute procédure ou prestation de conseils juridiques dans le cadre d’une convention signée entre le client et la SCP PIERROT & NEEL

Assujetties à la T.V.A., les prestations facturées T.T.C. incluent une somme d’environ 20 % reversée à l’Etat.
Cet assujettissement à la T.V.A. augmente le coût des prestations facturées, notamment pour le particulier qui n’est pas lui-même redevable de la T.V.A. et ne peut donc pas la récupérer.

Par ailleurs, près de 60 % des sommes facturées sur la partie H.T. servent à financer les coûts fixes du cabinet (loyers, salaire du personn el et charges afférentes
– frais d’abonnements juridiques et de documentation
- équipements informatiques, photocopieur
- abonnements professionnels (téléphoniques, Internet, mise à jour des documentations...),
- assurances (dont une assurance de responsabilité civile professionnelle), cotisations professionnelles, cotisation foncière des entreprises etc...

La facturation comporte enfin, la plupart du temps, des frais avancés par le cabinet pour le compte du client, frais inhérents à la procédure judiciaire, payés pour le compte du client par le cabinet, puis remboursés à ce dernier (timbres fiscaux, frais de greffe, de publicité…).


Dés lors, effectivement la question peut-être posée : Les Avocats seraient-ils trop chers ?

Chacun pourra avoir sa réponse.

En réalité, cela n’est pas toujours forcément le cas par comparaison à des taux horaires fréquemment pratiqués dans telle ou telle autre profession.

La volonté de la SCP PIERROT & NEEL, en communiquant ses tarifs sur tous ses supports de communication et en appliquant un tarif horaire de 120 € H.T * soit 144 € T.T.C est donc d’être le plus transparent et modéré possible sur cette question et de permettre à chacun d’y apporter la réponse qu’il souhaitera.



* (Sauf taux exceptionnellement majoré en raison de la spécificité du dossier, en concertation avec le client et précisé dans la convention d'honoraires signée dés l'ouverture du dossier ),